Sexe-Gratuit

Sexe-Gratuit

GANG BANG DE FOLIE

Dan le cadre des mes investigations au niveau des rapports sexuels et surtout des penchants et habitudes des couples ou des hommes et des femmes sans attache, je me suis penchée sur le cas de ces femmes qui sont des adeptes des gang bang, autrement dit de la baise hard avec plusieurs partenaires uniquement masculins, je veux parler de ces femmes qui ne prennent leur pied que si elles sont prise par au minimum trois ou quatre pénis en même temps. Autant vous dire qu'elles ne sont pas nombreuses, elles représentent à peu près quatre pour cent des femmes ce qui, somme toute, est infime. J'ai donc voulu plonger dans leur univers et comprendre ce qui les poussait a être affamées de sexe à ce point, ce n'est quand-même pas banal de ne jouir et de ne s'épanouir vraiment que si on doit avoir multiples pénis pour assouvir ses besoins, alors que la plupart des femmes se contentent d'un partenaire à condition bien entendu qu'il assure et qu'il soit attentif, prévenant et excellent au niveau des préliminaires et des câlins. Je me suis aperçue très vite que ces femmes adeptes des gang bang étaient souvent des femmes qui avaient beaucoup souffert des hommes dans leurs vies, elles avaient été trompées, battues, maltraitées et souvent mal aimées. Et si elles ont besoin de se taper autant d'hommes en même temps c'est justement pour avoir le sentiment de les dominer, d'être la maîtresse du jeu, oui souvent elles prennent leurs parties de baises géantes comme du théâtre ou comme un jeu, elles me l'ont affirmé elles-mêmes, je n'invente rien. Ces femmes sont devenues petit à petit de vraies expertes en baise sous toutes les formes que cette dernière peut prendre, elles sucent plusieurs verges à la fois, jusqu'à trois dans la bouche, branlent également deux ou trois bites à la fois avec les seins, se font pénétrer en double, voire triple pénétration, en fait autant qu'il en rentre, c'est surréaliste mais pourtant bien réel, elles souffrent parfois des pratiques infligées mais ne peuvent pas s'en passer d'un autre côté, c'est un cercle vicieux, une addiction au même titre que l'alcool par exemple et quand on leur parle de soins, elles vous envoient promener en disant qu'elles ne sont pas folles, loin de là. C'est vrai, elles ne sont pas folles, pour autant est-il normal de se faire baiser par trois, quatre, cinq ou six mecs en même temps, en tout cas ce n'est pas la norme établie, vous me direz que la norme établie ne devrait pas exister, pourtant si quelqu'un boit trois litres de Vodka par jour, on dira qu'il est alcoolique à fond. J'ai rencontré ces femmes, elles ont parfois des bleus sur les bras et les cuisses car bien sûr elles sont adepte également des pratiques sadomasochistes, elles en gardent les stigmates mais sont fières de les arborer, c'est incroyable, rien ne les force pourtant. Les blessures du passé qu'elles ont dans la tête devraient être soignées mais il faut déjà reconnaître qu'on est névrosé pour demander de l'aide. Les femmes que j'ai vu pratiquent tout mais tout ce qui existe en baise hard, la sodomie profonde, les fellations en gorge profonde, elles avalent le foutre, se font pénétrer comme je vous le disais plus haut jusqu'à se faire parfois déchirer par des mecs sadiques qui n'ont aucun remords mais par contre de sacrés problèmes également. cette enquête ne m'a pas plu elle m'a laissé une amertume, un goût de grande injustice et la femme que je suis a bien du mal à comprendre cela, néanmoins lorsque j'enquête, on ne me demande pas de faire dans le sentiment mais de rapporter des témoignages avec des preuves !



22/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 508 autres membres