Sexe-Gratuit

Sexe-Gratuit

BAISES GOULUES

Dans le monde moderne, les femme sont tellement sollicitées par toutes sortes d'activités, que ce soit au travail ou à la maison, qu'elles ont besoin de se défouler et que souvent ça se traduit dans leur manière de baiser et de multiplier les partenaires, parfois de s'octroyer de gros plaisirs même en participant à des partouzes, on peut les comprendre, elles ont vraiment besoin de décompresser et quoi de mieux pour décompresser que de baiser de façon hard, c'est d'ailleurs encore meilleur que le sport. Voilà pourquoi les femmes se marient et font des enfants de plus en  plus tard, elles veulent profiter de la vie avant de se plonger dans un univers qui ne leur plaira pas forcément, il est vrai que d'avoir la responsabilité d'une famille, un mari, des enfants, une maison à tenir, n'est pas spécialement un avenir réjouissant, surtout quand on sait que les mecs sont presque tous aussi machos qu'au siècle des lumières. Alors quand elles peuvent se sentir vivantes, elle baisent comme des salopes, elles sont goulues des pénis, gros et vaillants de préférence, des mecs qu'elles se tapent, elle se font prendre comme des chiennes, elles adorent les baises brutales et viriles, elles sont déchaînées quand il est question de s'envoyer en l'air comme on dit vulgairement. Mais il y a aussi les femmes mariées qui en arrivent à péter un câble et à se retrouver dans la même situation, là c'est plus grave car bien souvent des divorces sont prononcés et ce sont les enfants qui trinquent. Mais là n'est pas le débat, je veux simplement dire que la baise est devenue synonyme de relaxation, d'oubli, d'exutoire à cette vie trépidante que, nous les femmes en particuliers, somme obligées de subir. Alors dès qu'on a l'occasion de le faire on assiste à de bonnes partouzes où l'on suce de grosses bites, où l'on offre des branlettes Espagnoles, où l'on se fait lécher le minou avec une incommensurable impression de bien-être absolu, on n'est pas plus salopes qu'auparavant, on est juste plus libérées et on se sent beaucoup moins coupables, on baise pour baiser, sans sentiment, sans affection, même sans se rouler des pelles, on veut du sexe contre du sexe, du coït pur et dur, à la limite la gueule du partenaire pourrait être maquée, du moment que sa queue serait bien raide et opérante au maximum, on serait satisfaites. On est arrivées à un point de non retour, on ne l'a pas cherché, c'est lui qui nous est tombé dessus comme la grippe et de façon aussi contagieuse. Changeons la vie infernale et accélérée des femmes, donnons leur la tranquillité d'esprit et on s'apercevra bien vite que les comportements ne seront plus du tout les mêmes. J'accuse la société de rendre les femmes nymphomanes et parfois même, on peut l'avouer en toute franchise, irresponsables de leurs actes. Ce n'est pas une excuse, un prétexte pour continuer vers le déclin, non, c'est vraiment la réalité des choses qui nous entourent et polluent nos façon d'agir et d'être, voilà la stricte vérité !



24/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 513 autres membres