Sexe-Gratuit

Sexe-Gratuit

BAISE ET PLAGE

L'été, lés vacances, ma mer et la plage sont les meilleurs ingrédients qui donnent envie de se laisser aller aux joies de la bonne baise. Pendant les vacances on est détendus et on a le moral, on peut apercevoir dans les stations balnéaires des filles en maillots de bain très sexy et très bandant comme le disent ce Messieurs et ma drague est ouvert à tout va. Evidemment les femmes ne sont pas en reste et matent les corps de plus en plus musclés par le sport et les protéines des garçons et les envies commencent à naître dans les esprits masculins comme féminins. Les filles se laissent volontiers aguicher et souvent ça se termine par de bonnes baises actives. Mais ne croyez pas que seuls les célibataires se tapent de bonnes baise, non il y a aussi dans des couples de bons coups réalisés à l'insu du conjoint bien sur. L'une de mes voisines me raconte souvent ces exploits de vacances lorsqu'ils rentrent avec son mari. Il faut avouer que lui n'a pas le profil du baiseur, il n'a que quarante ans mais c'est déjà le pantouflard enfermés dans ses habitudes et ses certitudes, elle ma voisine qui a le même âge va courir tous les matins sur la plage pendant que son mari dort, le jogging trop pénible pour lui. Elle part sur le coup de sept heures du matin et fait souvent d'étranges rencontres sur les plages apparemment désertes à cette heure-ci. Cette année elle m'a raconté avoir baisé pendant presque une semaine avec un pêcheur qui tous les matins se trouvait sur le chemin de son passage, il lançait sa canne à pêche et attrapait du loup, un poisson réputé en Méditerranée. Il a commencé à l'aborder un jour, puis le lendemain il ont encore parlé un peu plus et le troisième jour ils ont été se mettre à l'abris des regards derrière une petite crique et elle lui a taillé une pipe gourmande dont elle a le secret parait-il, le gars était très bien monté, elle l'a sucé à fond, les testicules, le gland et les couilles, il était rasé des parties et elle dit que c'était un pur bonheur de le sucer, ensuite elle plaçait la bite entre ses seins généreux et le bon pêcheur se laissait branler en gémissant. Après il lui roulait des pelles en la caressant de partout avec comme toujours une préférence pour les seins et les fesses puis il l'allongeait sur un carré de sable et la prenait en position du missionnaire. Il la retournait et lui offrait une bonne levrette à grands coups de reins et en lui caressant la taille et les hanche, il passait du vagin et l'anus pour la baiser en sodomie, elle me raconte qu'elle jouissait comme un folle, que ses orgasmes s'enchaînaient les uns derrière les autres, que le gars retenait au maximum ses éjaculation et que pour finir la baise il la pénétrait de côté bien au fond de son vagin qui ruisselait de cyprine. Quand le mec manifestait son envie d'éjaculer, elle s'agenouillait et reprenais sa belle verge en bouche pour une dernière fellation très brève qui conduisait le gland à cracher une dose très importante de foutre, q'elle buvait mais recrachait aussitôt, elle n'avale que le foutre de son mari et encore quand il est disposé à ce genre de chose, c'est à dire deux fois par an pour les grandes occasions. Elle en a pris plein le cul ma voisine donc pendant près d'une semaine, jusqu'au matin où le gars lui a parlé d'amour, de quitter sa femme pour elle, enfin ce genre de baratin, dès le lendemain matin, elle changeait de parcours pour aller courir à l'opposé de l'endroit où elle se faisait choper. En effet, elle ne trompe son mari que pendant les vacances, pratiquement tous les ans elle trouve chaussure à son pied mais il est hors de question qu'elle quitte son mari, d'abord pour des questions financières et ensuite parce que le reste de l'année elle travaille d'une part et d'autre part elle se contente de ce qu'elle a à la maison et de quelques bonnes masturbations avec des jouets intimes bien choisis. On a passé une heure avec cette petite voisine qui m'a donc raconté ses vacances et  la brève histoire de fesses qui s'y est invitée, je l'ai écouté attentivement et j'ai été confortée dans l'idée que loin de la pression du travail et des milieux urbains saturés, nos libidos se souvent beaucoup mieux !!



16/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 508 autres membres